POUR DALIDA DE COLETTE FELLOUS

Un portrait de la chanteuse disparue il y a une vingtaine d’année, pour lequel Colette FELLOUS (carnot, term 67) restitue l’enfance et la jeunesse de DALIDA, le cinéma égyptien, une popularité grandissante qui passe les frontières, la personnalité d’une égérie en France et en Italie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook