FILM « LE CHANT DES MARIEES » et DEBAT AVEC KARIN ALBOU

CARNOT TUNIS vous propose un moment exceptionnel et inédit pour l’association : une séance privée du film « LE CHANT DES MARIEES » suivie d’un débat avec KARIN ALBOU, metteur en scène et auteur du film.
« LE CHANT DES MARIEES », sorti dans les salles il y a quelques semaines, se situe à Tunis, en 1942, pendant l’occupation allemande.

MERCREDI 18 FEVRIER à 20H45 AU LUCERNAIRE (c’est bien le 18/2/2009)
Tarif : 8 € par personne

 » Nour et Myriam sont amies depuis leur enfance et vivent à deux pas l’une de chez l’autre. Pourtant elles n’appartiennent pas à la même communauté : Nour est musulmane, Myriam est juive, et n’ont pas la même vie (Myriam va à l’école tandis que Nour aide à la maison). Chacune rêve secrètement de la vie de l’autre : Myriam envie les fiançailles de son amie avec Khaled, Nour aimerait apprendre à lire. En 1942, lorsque l’armée allemande pénètre dans Tunis, l’amitié des jeunes filles s’érode petit à petit ».

RÉSERVATION OBLIGATOIRE (NOMBRE DE PLACES TRÈS LIMITE)
06 20 88 40 52 / alct@free.fr
chèque à l’ordre de CARNOT TUNIS
Nous vous proposons également, si vous le souhaitez, de dîner avec nous à
partir de 19h au restaurant du Lucernaire (cuisine savoureuse et prix
raisonnables se conjuguent, menu à 20 à 25 €, sans boisson) . Pour vous inscrire, téléphonez au restaurant : 01 45 48 91 10 demandez à réserver à la table Carnot.

……………………………………………………..

Coupon à retourner à CARNOT-TUNIS

Nom………………..……………………………….. Prénom…………….……………………………………..
Tél./.Portable……….……………………………..… Email………….………………………………………….

participe au FILM-DEBAT du mercredi 11 février à 20 h 45
Cinéma le « lUCERNAIRE » 53 rue Notre-Dame des champs, 75006 Paris.

8 € x ……… = …………€

(chèque à l’ordre de CARNOT TUNIS, 18 Champs Elysées 75008 Paris)

J’ai bien aimé revoir le film. Pour les spectateurs, c’était un moment de bonheur et de retrouvailles avec l’histoire de leurs parents et avec la Tunisie. Pendant le débat des questions ont fusé : où se trouve la belle villa du fiancé ? pourquoi on ne voit pas le quartier européen ?… On a parlé avec Karin du parti-pris de tourner en arabe, de sa relation avec la Tunisie, du contexte historique, de la sensualité que dégage le film. Il y a eu des témoignages sur les faits historiques. C’était très intéressant. Au point même que Karin ALBOU nous a proposé une nouvelle séance du film avec débat.
Lina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook