DE TUNIS A PARIS, MELANGES A LA MEMOIRE DE PAUL SEBAG


et à l’infatigable érudit qui a marqué durablement plusieurs générations de chercheurs et d’étudiants.
Se définissant lui-même, dans une lettre inédite à son ami Claude Roy , «juif … non pratiquant… non croyant … français par l’état civil … par la culture … par les sentiments … marxiste … communiste … anti-impérialiste … tunisologue … “patriote tunisien”… enraciné dans sa terre natale…», Paul Sebag (Tunis 1919–Paris 2004) reste indissociablement lié à l’histoire de la Tunisie, depuis ses premiers travaux de sociologue dans les années 1950, jusqu’à ses plus récentes publications historiques autour du judaïsme tunisien et de la ville de Tunis à partir de 1990. Son action en faveur de l’indépendance lui fera prendre part à l’organisation de la nouvelle université tunisienne, et tout particulièrement du département de sociologie, où il enseignera jusqu’en 1977, date de son arrivée à Paris. Ouvrage coordonné par Claude NATAF, éditions de l’éclat, Paris 2008 : ce volume collectif à l’initiative de la Société d’Histoire des Juifs de Tunisie se veut un hommage à la fois à l’homme “au simple sourire”, au professeur rigoureux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook