QUE SERAIT … de Ruthy Elkrief

Le casse croute Tunisien sans Manino,
Le Saf-Saf sans chameau,
La boutargue sans pain italien,
La Goulette sans Taket,
L’UST sans Jean Pierre Liscia,
Des nouvelles sans la Presse,
Le concert des auditeurs sans Fakia,
Nos lessives sans la pile,
Mbiraikh (le boucher) sans son Malak sora,
La Piccola Sicilia sans les italiens,
Les cochers maltais sans les calèches,
Le BABA CLUB sans Claude Saal,
Un fricassé sans Boga glacé,
Une partie de shkobe sans 7 de carreau,
Un apéro sans pistache,
Une plongeade sans la sieste,
Une tastira sans ail,
Le thé sans pignon,
Les boulettes sans cardon,
Le cinéma sans le Rex,
La hara sans la hafssia,
Melahssine sans la frip,
Sidi bou sans Naceur,
La Marsa sans Salem,
La kemia sans le casino de la Goulette,
Un fricassé sans citron beldi,
Un jumat sans SALAH Medeb,
L’épicier sans globos,
Les mariages sans RAOUL JOURNO ,
La chikha sans le chalet goulettois,
Les bomballonis sans le ftaiyeri,
Un thé sans chicha,
Un dro sans Djerkéba,
Un fanta sans FANTOMAS,
Un merlan pané sans le Floreal,
Un dimanche sans Kassar Said (course de chevaux),
Une pastèque sans garantie Bel Mousse,
Une fin d’été sans Zarour (jujube),
Une digestion sans béchbéche,
Une délicieuse sans Pino Curatello,
Des pieds sans shlaikai (tongs),
Un hiver sans Batania gafsia( couverture de gafsa),
Des Manicotis sans Nathan,
Le passage sans l ‘Horloge,
Carthage sans présidence,
Une boukha sans kakis,
Les gencives sans la neufa,
L’Assob (déprime) sans Ma zar (eau d’oranger),
Le TGM sans les remontées du lac,
le Belvèdere sans le zoo
Les glaces sans Frigolo,
Sidi bou sans le café des nattes,
Le thon sans Sidi Dahoud,
Le café sans Hamouda,
La granite sans adéb (difficulté),
Un complet sans loup ,
Un primus sans aiguille,
La buvette de Kheredine sans Hassen,
La Baraka sans Saad,
Bebert sans les glaces,
Une rencontre sans le café de Paris,
Des caramels sans Gaufrettes,
Une coupe de cheveux sans Latino (Colisée),
Les pistes de Raouad sans raftiquage,
Un « Café Vert » sans glibettes,
Bichi sans complet poisson,
L’ Avenue de Paris sans Le lycéee Carnot et le café des nègres,
Une oreille sans jasmin,
Nos photos sans Taoufik ,
La rentrée scolaire sans Saliba,
La Goulette sans siroco;
« Melha ou bnina » sans langue,
Une angoisse sans rassra (angoisse),
Les fous rires sans les Tunes,
Une vie sans kifs,
Que serait le Kif sans les tunes …..

Dédicace à ma mère la goulettoise

Salem sans sabayon,
Le Bouscoutou sans l’orgeat ,
La citronade sans le boulou,
Garza sans l’Ideal,
Oui oui sans les glibettes cacahuettes,
Mémmi sans pizza,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook