Les îles de KERKENNAH sur THALASSA

 » On dirait une galette plate posée sur l’eau salée, dont rien n’émerge que des palmiers. Tout autour de l’archipel, sur des milliers de kilomètres, des rangées de palmes sont plantées dans la mer, pour guider le poisson vers les pièges. C’est ainsi que vivent les Kerkenniens depuis des siècles.
Les civilisations se sont succédées depuis 3000 ans et le peuple Kerkennien s’est forgé une personnalité particulière : les habitants sont instruits, libres, tolérants, et heureux de vivre chaque minute de leur vie sur leur île. Ils sont tous pêcheurs : le coiffeur, le dentiste, le chauffeur du car sont pêcheurs. Comme Habib, professeur d’Arts Plastiques au collège de Remla, la capitale, qui respire le bonheur d’appartenir à cet univers salé. Un bonheur tranquille, simple et sage : Kerkennah est un paradis où il n’y a rien d’autre que du poisson, des palmiers, et des gens généreux, heureux de pêcher des poissons avec des palmiers ».
(En aparté, je vous signale qu’avec Effy Tselikas, j’ai eu le plaisir de participer au repérage des personnages et des lieux au mois de novembre dernier. Lina)

Vendredi 18 mai à 20H40, ne manquez pas de regarder un des trois reportages de THALASSA (FRANCE 3) « Le temps s’est arrêté aux îles KERKENNAH ».

Ce contenu a été publié le Non classé par jasmin. Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook