ROUGE HARISSA DE SONIA MEDINA

Exilée,exportée, importée et totalement perdue dans un Paris sans
soleil, sans plage, sans thé aux pignons et sans jasmin. Ma famille
a dressé des écrans de fumée d’une blancheur opaque et aveuglante,
me faisant grandir dans un pays qui n’existe pas.

Comment vivre, comment être moi-même avec cet éden qu’ils
croient encore vivant mais dont le pathétique ridicule m’a éloignée
d’eux ?
Dois-je continuer à courir après un paradis qui n’est pas
le mien ? Dois-je continuer à nier la vérité, ma vérité ?

Ces récits les arracheront peut-être aux rêves d’un monde coincé
entre Tunis et Paris. Et moi, j’espère, un jour, être une femme qui
invente son histoire, son pays, une terre nouvelle.

Productrice, auteur, réalisatrice, Sonia MEDINA travaille
depuis de nombreuses années sur le thème de l’identité.
Ces nouvelles mettent l’accent avec humour et auto-dérision
sur les ravages d’un exil « par procuration » à travers le
regard averti de l’enfant qu’elle fut.
Vous savez ce que c’est qu’une famille juive tunisienne ?
Une famille gorgée d’harissa, étouffant sous les gâteaux au
miel, assourdie par les « youyous », caressante jusqu’à vous faire suffoquer et connaissant mieux que vous vos désirs.
(Editions Bibliophane, 2008)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook