LES CARNOT DANS L’HISTOIRE

Lazare, Nicolas-Sadi, Hippolyte ou Sadi ? Le père, l’un de ses fils ou le petit- fils, tous également dignes de laisser leur nom à de grands lycées?
Le décret de 1894 est muet sur ce point. Mais on peut penser que l’assassinat du Président de la République Sadi Carnot, tout récent, donna l’idée d’appeler Carnot le lycée de Tunis.
Et sans donner de prénom, pour rappeler que le père et l’oncle de Sadi, comme son grand-père Lazare, le « Grand Carnot », élève de Gaspard Monge, méritaient tous la même gloire.
La famille Carnot Les Carnot appartiennent à une très ancienne famille de la Bourgogne. Au 16ème siècle ils sont déjà des notables dans l’Autunois. Au 17ème siècle ils possèdent une charge de notaire royal et d’avocat au Parlement de Bourgogne. Au 18ème siècle, on les retrouve dans la Magistrature et dans l’armée. Le nom des Carnot est connu de tous, mais on en retiendra surtout ceux de :

* Lazare Carnot, né à Nolay en 1753, mort à Magdeburg en 1823. Surnommé le Grand Carnot ou l’Organisateur de la victoire de Wattignies en 1793, qui est son triomphe. Il fit une carrière d’ingénieur militaire. Il fut de ceux qui votèrent la mort de Louis XVI et refusèrent le sursis. Son œuvre scientifique fut des plus remarquables. Dans son « Essai sur les machines en général » il étudie les lois générales du choc, précise l’application du principe de Maupertuis. Dans sa « Géométrie de Position » il est, avec Monge, son maître, l’un des créateurs de la géométrie moderne.
* Nicolas-Sadi Carnot, né et mort à Paris (1796-1832), 1er fils de Lazare Carnot. Polytechnicien et inventeur de la thermodynamique. Hippolyte Carnot, 2e fils de Lazare Carnot né à Saint-Omer en 1801, mort à Paris en 1888. Adepte du saint-simonisme dont il développe les idées dans la presse, il prend part à la révolution de 1830. Député de 1839 à 1849, il siège au centre gauche. Il est ministre de l’Instruction Publique en 1848 et établit un projet d’éducation gratuite et obligatoire.
* Sadi Carnot né à Limoges en 1837, mort à Lyon en 1894. Il est le fils aîné d’Hippolyte, polytechnicien et ingénieur des Ponts et Chaussées. Sa carrière politique débute en 1870 lorsqu’il est nommé préfet de la République en Seine-Inférieure. Après la démission de Jules Grévy, Sadi Carnot est élu à la présidence de la République à une écrasante majorité en 1887. C’est un homme intègre, connu pour son respect de l’Eglise. Il fait front devant la crise boulangiste et favorise la politique de l’alliance russe. Il est assassiné le 21 juin 1894 à Lyon par l’anarchiste Caserio.

source : site du lycée Carnot de Paris En 1894, le lycée de Tunis fit place au Lycée Carnot. Pourquoi Carnot ? Et en souvenir de quel Carnot ?

Une réflexion au sujet de « LES CARNOT DANS L’HISTOIRE »

  1. A mon époque ( début des années 60 ) Sadi ( quel drôle de nom! ) était le moins connu de la famille voire pas du tout connu!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook