Au 59, DE LA RUE CATON D’ANNE-MARIE SIROCCHI-FOURNIER

Au 50 de la rue Caton raconte la nostalgie d’une enfance et d’une adolescence tunisoises.
La grande maison villa où vit toute la famille – parents et grands parents, oncles et tantes, frère et cousins – en est un personnage incontournable, avec son jardin extraordinaire où les enfants font figure de pionniers du vélo-cross et de tourmenteurs des chats du voisinage. A sa tête, le patriarche, le grand-père Louis, Italien, pâtissier célèbre à Tunis (Garza), flanqué d’Aspasie, la grand-mère grecque. D’où ce plurilinguisme – on y parle quatre langues indifféremment : le français, le grec, l’italien et l’arabe – dans une maison où la notion de racisme est inconnue, reflet du melting-pot culturel, religieux, avec ses traditions et rites haut en couleur, qui définissent si bien le cosmopolitisme du Tunis des années cinquante et soixante (éditions KIROGRAPHAIRES, 2012)

Anne-Marie Sirocchi-Fournier vit en région parisienne. Mariée, elle a trois enfants. Elle est professeur de lettres classiques et modernes. Depuis quelques années, elle participe aux ateliers d’écriture Bing et a rejoint l’APA (Association pour le Patrimoine Autobiographique). C’est dans ce cadre qu’elle a présenté ses textes, à Strasbourg, lors des rencontres annuelles 2010 de l’association, consacrées à « Europe et autobiographie », à l’occasion de la sortie du cahier « Maghreb et autobiographie ».

http://www.edkiro.fr/au-50-de-la-rue-caton.
Pour acquérir l’ouvrage par courrier, merci d’adresser un chèque de 20.45€ + 3.95 euros de frais de port à EDKIRO/Editions Kirographaires 12 rue Colbert 13001 Marseille, à l’attention de Melle Elif ARIK (n’oubliez pas de joindre vos noms et adresse).

Une réflexion au sujet de « Au 59, DE LA RUE CATON D’ANNE-MARIE SIROCCHI-FOURNIER »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook