C’était extra à l’UNESCO


à partir de la gauche : Les membres du bureau entourant Marc Ganem (1964/3ème) : Philippe Tapia, vice-président, Michèle Seror et Lina Hayoun
Et ce soir là, le courant était vraiment passé ; si bien que nous étions tous sous le charme.
Il faut dire que la soixantaine de présents était de qualité,curieux et attentif. Chacun d’entre nous se sentait concerné, soucieux d’en savoir davantage et de participer au débat par des questions précises,généralement documentées et toujours d’un très bon niveau: l’attention de la salle en est le meilleur témoin (un exploit pour des TUNS)

C’est donc Fouad qui ouvre le bal par une question sur le masculin et le féminin, quel est le sexe de…..et c’était parti! d’autres questions ont suivi: pratique, »comment se comporter avec ses petits enfants,prendre avec eux le bain ou pas et jusqu’à quel âge? » Drôle, »y-at-il une sexualité tune »? angoissée, « qu’est ce qu’une dysfonction érectile,comment gérer cet handicap lorsque il se produit, quel viagra et plus exactement quelle molécule utiliser selon le cas? ».
Bien sûr,plusieurs autres sujets ont été évoqués :la baisse de la libido,l’abstinence;la peur du sida qui a fait évoluer le comportement des jeunes dans leur vie de couple; ou encore la tendresse et l’amour,la vie en couple,la sexualité des seniors,autant de sujets passionnants et de questions simples mais courageuses,appelant des réponses non moins courageuses et particulièrement intéressantes de la part de Marc Ganem qui ne s’était pas contenté de donner une ou plusieurs réponses. Armé d’une solide expérience dans ce domaine,il a répondu ,non seulement en scientifique mais aussi et surtout en humaniste,sans oublier, jamais,comme un vrai tun qu’il est,de rajouter le mot ou la phrase ou l’anecdote qui vont permettre à sa réponse de passer et de faire mouche! Ainsi,les anecdotes liées à sa pratique quotidienne de sexothérapeute nous avaient fait sourire avec tout le tragique et le burlesque que l’on peut imaginer: c’etait drôle,léger,des petites histoires,les éternelles histoires ,cette fois racontées par un tun qui en aurait saisi toute la profondeur.Il faut dire que l’on touchait là ,à tous les domaines de l’humain, non seulement le corps mais aussi son âme!
Marc ganem a-t-il été pessimiste? assurément,la réponse est NON.
la sexualité n’est qu’une composante de l’humain, la règle est qu’il ne faut pas se laisser enfermer dans un système,il y a quelques principes à suivre mais ,ce qui compte par- dessus tout,c’est le regard,la générosité,la prise en compte de l’autre sans s’oublier soi-même,inventer encore et toujours!!!

Il parait qu’il y a 500.000 français qui consultent chaque année un sexologue,parions que l’année prochaine,NOUS SERONS plus nombreux!!!

Michèle Attal-Seror 1967/let.sup
Membre du bureau

DINER-DEBAT
Pour le premier diner-débat de la rentrée, l’invité de l’ALCT est Marc Ganem ( LC 1955.1963/4ème) sexologue, gynécologue-obstétricien et Président de la Société Française de Sexologie Clinique, sur le thème de : La santé sexuelle : réalité et enjeu de santé publique.
Commentaires suivent :
Très belle soirée avec un invité de « MARC »(Ganem, sur un sujet audacieux, encore un peu tabou, mais universel : la santé sexuelle.
Qu’est ce qu’une soirée réussie? C’est lorsque le courant passe entre un invité et son auditoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook